« Il ne manque pas grand-chose au RFB »