« Le RFB joue avec son bonheur et… le feu ! »