« On sait qu’on a fauté »