« Le droit à l’erreur n’existe plus au RFB »