« Dante Brogno : La reprise ? Il n’y a pas de bonne solution »