« De retour à la maison, aux Francs Borains »