« Brogno en parfait chef d’orchestre »