« Les maux du RFB ne viennent pas uniquement de son secteur offensif »