« Le RFB a frôlé la perfection »