« L’heure de lâcher les chevaux est arrivée au RFB »