« Le RFB a tremblé mais reste bien la bête noire des Louviérois »