« L’avenir appartient aux Francs Borains »