« Le RFB, sans Gomis ni Botoko, reçoit les voisins hornutois »