« Le RFB veut la cerise sur le gâteau »