« Le RFB se méfie d’un Olympic assez difficile à cerner »