« Clément Petit, le dernier gros coup des Francs Borains »