« On ne pense pas à la Raal »