« Et maintenant, place au choc Meux-RFB »