« L’optimisme est de rigueur pour la licence »