« Le RFB ne peut snober des Namurois malades »