« Le collectif aux Francs Borains est déjà bien en place »