« On est aussi fautifs »