Georges-Louis Bouchez condamne les dégradations du stade Tondreau

Le président des Francs Borains, Georges-Louis Bouchez, condamne fermement les dégradations du stade Tondreau qui ont été découvertes ce vendredi. Ces agissements sont inacceptables et ne correspondent en aucune manière aux valeurs de respect et de fair-play qui doivent prévaloir entre clubs rivaux. L’affaire devra bien entendu être clarifiée et les responsables identifiés.

« J’espère vraiment qu’il ne s’agit pas de nos supporters, auquel cas je serais très déçu, mais j’ai confiance en l’enquête qui sera menée et je sais l’attachement de tout notre club des Francs Borains quant aux valeurs de respect et de tolérance. Je ne peux donc qu’espérer qu’il ne s’agisse pas de membres de nos clubs de supporters ».

Les Francs Borains réitèrent leur soutien aux clubs de Mons quant à ces inacceptables dégradations.